Chers amis,

Cela fait des lustres que nous ne vous avons donné des nouvelles de notre association Protierradentro et de nos partenaires en Colombie et nous profitons du nouveau semi-confinement pour vous envoyer quelques informations 2020.
Comme vous le savez, la pandémie a fortement touché l’Amérique Latine dans son ensemble et la Colombie en particulier et les colombiens ont été confinés dès mars dernier jusqu’en juillet….la deuxième vague semble un peu moins forte qu’en Europe, mais vu leurs système sanitaire déficient, les décès sont très importants.
Ce contexte très particulier a été renforcé en Colombie par des vagues successives d’assassinats des leaders syndicaux, d’Ong, de militants mais aussi de tout en chacun, organisés par le pouvoir en place. Les colombiens revivent avec une violence quotidienne
Les Colombiens, comme toujours, résistent, agissent, manifestent, revendiquent, s’organisent.
Et c’est le cas de nos partenaires paysans de Tierradentro.
Nous avons eu le bonheur d’apprendre en novembre 2019 l’élection de Geidy Xiomara Ortega Trujillo au poste de maire d’Inza. Geidy est une de nos grandes amies, biologiste de formation, professeur, passionnée d’agriculture biologique, grande leader de sa communauté ; elle a déjà travaillé à la mairie sous la présidence d’Eliecer Morales 2001-2005, alors avec la participation très active de Matthieu.
Geidy est la première femme à être élue maire, et a réussi également à obtenir des voix de la communauté indigène.

Elle a commencé son travail avec des tiroirs vides laissés par son prédécesseur très corrompu et a été très vite submergée par la problématique du Covid. Leur préoccupation principale a été d’empêcher le virus de sévir dans leur région, car les institutions sanitaires sont inexistantes.
Grâce à des amis franco-suiso-chiliens confinés à Inza- au milieu d’un voyage- nous avons pu avoir des nouvelles régulières de la vie sur place entre mars et juillet et beaucoup de nos amis de Tierradentro se sont également souciés de notre santé, inquiets de la situation du Covid ici.! Vive les Whatsapp !
La communauté s’est organisée pour que tous les habitants de la région aient de quoi manger et c’est certainement plus facile en campagne qu’à la ville. Les jardins potagers ont été multipliés ; les jeunes qui ont dû interrompre leurs études se sont confinés à Inza et ont organisé plein d’activités pour tous, et ont pris aussi le temps d’approfondir leurs connaissances de leur propre communauté et de renforcer leurs échanges.
Les femmes, grâce au programme de souveraineté alimentaire soutenu par l’ONG Espace Femmes International de Genève ont diversifié leurs cultures dans leurs terrains communautaires.
Au niveau sécuritaire, la mairie a organisé un tournus de paysans et d’indigènes aux frontières de leurs territoires pour réguler les entrées et sorties de leur région.
L’équipe de la nouvelle mairie s’est organisée pour offrir tous les services nécessaires à la population et les échos que nous avons de son fonctionnement sont très positifs.
Un travail énorme avec des partenaires de Bogota, universités et ong a été établi pour défendre les droits des paysans, pour faire reconnaître leur existence et devenir leur porte-parole au niveau de toutes les institutions.
Une Ong amie de Genève, Association Territoires Solidaires, à la suite de la rencontre avec nos amis colombiens en automne 2018, a pu mettre sur pied avec l’Acit, l’association paysanne de Inza Tierradentro, un projet de développement territorial pour orienter et planifier le processus d’occupation et de transformation des territoires ruraux de la zone de réserve paysanne.
Nous sommes heureux de pouvoir collaborer ainsi avec d’autres Ong partenaires et de mieux faire connaître l’engagement de nos camarades colombiens.
Notre association n ’a pas de grands moyens et les ressources en personnel insuffisants pour développer des projets d’envergure, mais par nos contacts réguliers avec nos amis paysans, nous pouvons les mettre en relation avec d’autres intervenants et nous même continuons à les soutenir ponctuellement selon leurs besoins. Nous suivons de près naturellement toujours leur programme Preicfes d’accès au cursus universitaire, et les aidons financièrement pour cela, mais avec la pandémie, ces projets ont été suspendus et les besoins de la communauté étaient principalement de l’ordre de la survie. Nous attendons des nouvelles quant à la reprise des formations post scolarité.

Les voyages en Colombie ne sont pour l’instant pas possible et nous espérons pouvoir y retourner fin 2001…
Nous tenons à vous remercier de l’intérêt que vous portez à nos activités et de l’aide financière que vous apportez à nos partenaires de Protierradentro. Nous avons toujours besoin de votre soutien et nous vous encourageons quand vous le pouvez à utiliser notre compte postal :
Protierradentro 1225 Chêne Bourg
CH12 0900 0000 1756 0000 0
Et d’aller consulter notre site www.Protierradentro.net pour nos actualités. Vous pouvez actuellement y voir une vider de l’émission Esprits solidaires « le jardin potager comme outil d’émancipation des femmes »

Nous reprendrons contact avec vous au printemps prochain bien certainement pour vous envoyer un rapport d’activités.
Encore merci à tous, et nous vous envoyons nos amitiés solidaires

Jacqueline Cramer